Jean-Guy Laguë, non daté.
Avec l’autorisation de la Fédération des coopératives d’habitation intermunicipale du Montréal métropolitain.

Jean-Guy Laguë

Leader du développement coopératif

Animateur social ayant marqué le milieu communautaire du Centre-Sud, Jean-Guy Laguë est un pionnier du développement coopératif, principalement dans le secteur de l’habitation. Son action se fonde sur le principe d’autonomisation des organismes et des individus, et sur l’importance de la formation dans le développement des personnes et des communautés.

C’est son passage au sein de la Jeunesse ouvrière catholique et son intérêt pour le milieu ouvrier dont il est issu qui l’orientent vers un nombreux organismes dont le Comité Logement Centre-Sud et le Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU). En engagement communautaire auprès des résidents et des résidentes du Centre-Sud. Plus particulièrement, ce sont les personnes à faibles revenus, les propriétaires résidents, les personnes à la recherche d’emploi qui éveillent son intérêt. Son implication conduit à la création de compagnie de Claude Watters, un autre citoyen important du quartier, il est actif aux Habitations communautaires Centre-Sud au moment de la création de la Maison du fier monde. Cette initiative vise l’éveil d’un sentiment de fierté et d’appartenance des résidents et de résidentes à l’égard de leur quartier.

Au plan coopératif, Jean-Guy Laguë laisse une marque importance. Une dizaine de coopératives d’habitation voient le jour grâce à son implication assidue, cela sans compter le Comptoir alimentaire et le Garage coopératif qu’il aide à mettre sur pied. En 2011, l’Ordre du mérite coopératif est remis à Jean-Guy Laguë, en reconnaissance de son apport exemplaire à ce mouvement. Sa contribution est encore bien vivante dans le Centre-Sud où se trouvent toujours plusieurs des coopératives et organismes qu’il a aidé à implanter.

Dépliant du Comité Logement Centre-Sud, 1983.

Avec l’autorisation du Comité Logement Ville-Marie.

Devenu le Comité Logement Ville-Marie, cet organisme de défense des droits des locataires dispense des activités de formation et d’éducation populaire autour des questions du logement.

Dépliant du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU), non daté.

Avec l’autorisation du FRAPRU.

Le FRAPRU milite depuis plus 30 ans pour le droit au logement. Fondé à Montréal en 1978, ce regroupement national mène des actions et des revendications pour protéger les logements sociaux existants et favoriser l’érection de nouvelles habitations sociales (coopératives, habitations à loyer modique, etc.).